COVID-19 – LA BREVE

Edition du 02/08/2021 – Numéro 18

Nombre moyen de nouvelles hospitalisations quotidiennes : 511
 


Nombre moyen de nouvelles entrées en soins critiques quotidiennes : 109
 

Suivi de la vaccination

Cartes à jour de la date de publication de la Brève – cliquer  pour les actualiser.

 Vaccination Covid-19

Pour toutes questions concernant votre activité en lien avec la vaccination contre la Covid-19, nous vous proposons de vous rapprocher de votre Conseil départemental qui a été destinataire d’un document « Vaccination Covid » répondant aux questions posées.

HAS (28/07/2021) « Covid-19 : le vaccin Spikevax de Moderna peut être utilisé à partir de l’âge de 12 ans » (lien)

HAS (16/07/2021) « Covid-19 : l’obligation vaccinale prévue par la loi est justifiée et son élargissement doit être débattu » (lien)

HAS (16/07/2021) « Vaccination contre la Covid-19 : pas de dose de rappel pour le moment en dehors des plus vulnérables et des plus âgés » (lien)

ANSM (23/07/2021) « Vaccins à ARNm contre la Covid-19 Comirnaty et Spikevax : risque de myocardite et de péricardite » (lien)

ANSM (23/07/2021) « Covid-19 Vaccine Janssen : Contre-indication chez les personnes ayant des antécédents de syndrome de fuite capillaire et mise à jour concernant le syndrome de thromboses associées à une thrombocytopénie » (lien)

Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale (21/07/2021) « Vaccination des femmes enceintes dès le 1er trimestre de grossesse » (lien).

Conseil d’Orientation de la Stratégie vaccinale (15/07/2021) « Position du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale sur le délai nécessaire à l’obtention d’une protection au décours de l’administration de 2 doses de vaccin à ARNm anti SARS-CoV-2 » (lien)

Conseil d’Orientation de la Stratégie vaccinale (11/06/2021) « Vaccination des adolescents ayant développés un PIMS (Syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique) suite à une infection par le SARS-CoV-2 » (lien)

Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale (14/07/2021) « Renforcer la communication à destination des migrants et des personnes issues de la migration » (lien).

1. Point épidémiologique de Santé Publique France :


Indicateurs de l’activité épidémique : (lien)
Taux d’incidence par tranches d’âge : (lien)​​​​​​
Nombre de personnes testées : (lien)​​​​​​​
Taux de positivité : (lien)​​​​​​​​​​​​​​
Nombre d’hospitalisations : (lien)​​​​​​​
Nombre de patients en soins critiques (SR/SI/SC) : (lien)​​​​​​​

 2. Veille documentaire Covid-19 Santé publique France :

Avertissement

L’objectif de cette « brève » est de faciliter l’accès des lecteurs à des sujets d’actualité faisant l’objet d’une analyse dans un site institutionnel ou non. Il permet de retrouver l’intégralité de l’article concerné, sans pour autant en garantir le contenu. Le conseil national de l’ordre des médecins ne saurait engager sa responsabilité sur un article ou par extension sur un site faisant l’objet d’un lien dans ce bulletin.

Ces propositions de lecture sont extraites de la Lettre de veille documentaire de Santé Publique France (lien).


« Coronavirus : circulation des variants du SARS-CoV-2 (santepubliquefrance.fr, 28/07/2021 – lien)

« Réagir maintenant pour limiter une nouvelle vague associée au variant Delta » (Ministère de la santé, 06/07/2021 – lien)

« Covid-19 : la HAS précise ses recommandations sur l’utilisation du vaccin Janssen chez les moins de 55 ans » (HAS, 09/07/2021 – lien)

« Covid-19 : Adapter la stratégie de vaccination pour faire face au variant Delta » (HAS, 09/07/2021 – lien)

« Obligation vaccinale contre la Covid-19, un devoir de santé publique et un engagement démocratique » (Académie nationale de médecine, 09/07/2021 – lien)

3. Actualités générales et juridiques :


Décret n°2021-990 du 28 juillet 2021 (lien) déclarant l’état d’urgence sanitaire dans certains territoires de la République (Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin).
 

Arrêté du 27 juillet 2021 (lien) : Considérant que la montée en puissance de la vaccination nécessite l'adaptation de certaines modalités d'administration ou d'injection des vaccins contre la covid-19 ; il convient de permettre aux aides-soignants et aux auxiliaires de puériculture d'injecter les vaccins également dans leurs établissements d'exercice et aux préparateurs en pharmacie d'administrer les vaccins sous la supervision d'un pharmacien.

Considérant que, dans le cadre du déploiement du « passe sanitaire », il y a lieu d'étendre la prise en charge intégrale par l'assurance-maladie et sans prescription médicale préalable des opérations de dépistage individuel jusqu'ici prévue pour les seules discothèques à l'ensemble des établissements, lieux et évènements soumis au passe ; qu'une telle prise en charge du dépistage doit également être assurée pour l'ensemble des personnes arrivant sur le territoire national en provenance d'une zone classée rouge.

➢  DGS-Urgent  n°2021-73  du  30/07/2021  (lien) :  Le  présent  DGS  Urgent  concerne  :

I. La possibilité de vacciner les femmes enceintes dès le premier trimestre de grossesse

II. La vaccination par un vaccin à ARNm après une première dose réalisée avec le vaccin AstraZeneca

III. La conduite à tenir chez les personnes ayant contracté une infection par la Covid-19 après avoir reçu une première injection de vaccin contre la Covid-19.

DGS-Urgent n°2021_72 du 29 juillet 2021 (lien) « Certificat de rétablissement obtenus avant mise en place du QR Code ». Afin de pouvoir remettre à tout patient qui en fait la demande un certificat de rétablissement de la Covid-19 suite à un résultat RT-PCR positif valide de plus de 11 jours et de moins de 6 mois à la date de prélèvement, il est possible pour les laboratoires, dès aujourd’hui jeudi 29juillet 2021, de transmettre à nouveau vers SI-DEP le résultat de cette analyse RT-PCR positive aux seules fins qu’un QR code puisse être généré. Dans le cadre de l’extension du Pass sanitaire, il convient donc que vous puissiez transmettre les résultats positifs établis il y a entre 3 et 6 mois aux personnes qui en font la demande.

DGS-Urgent n°2021_71 du 27 juillet 2021 (lien) « Contact-tracing pour les personnes vaccinées : nouvelles définitions de cas et contacts impactant la stratégie de contact-tracing ». Les définitions des personnes contacts évoluent et prennent désormais en compte le statut vaccinal et immunitaire des personnes. Sont ainsi considérées comme personnes contact à risque élevé : 1/ Toutes les personnes n’ayant pas reçu un schéma complet de primo-vaccination (c’est-à-dire un schéma complet de vaccination, avant des rappels éventuels) ; 2/ ou ayant reçu un schéma complet de primo-vaccination depuis moins de 7 jours (vaccins Cominarty/Pfizer, Moderna, AstraZeneca/Vaxzeria ou Covishield) ou moins de 4 semaines (vaccin Covid-19 vaccin Janssen) ; 3/ ou atteintes d’une immunodépression grave, c’est-à-dire présentant une affection le rendant éligible à une 3e dose de primo-vaccination, même si celle-ci a déjà été administrée (liste d’affections définies dans l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du 6 avril 2021).
 
DGS-Urgent n°2021-70 du 25 juillet 2021 (lien) « Covid-19 – Prise en charge du syndrome inflammatoire multi-systémique de l’enfant (PIMS) ». Le PIMS constitue une nouvelle entité de maladie inflammatoire systémique dont les mécanismes physiopathologiques sont encore mal connus. Une classification des critères du PIMS a été publiée par l’OMS1.Il s’agit d’une pathologie rare en France (520 cas au 13 juin 2021) et sévère (1 décès, 2/3 des enfants ont nécessité une prise en charge en soins intensifs).
 
HAS du 28 juillet 2021 « Covid-19 : les tests salivaires RT-LAMP intégrés présentent des performances trop hétérogènes » (lien). La Haute Autorité de santé (HAS) a actualisé son évaluation des tests RT-LAMP intégrés de détection du SARS-CoV-2 compte tenu des nouvelles données disponibles. Celles-ci révèlent une grande variabilité des résultats obtenus, remettant en cause leur efficacité. Par ailleurs, des alternatives fiables présentant les mêmes niveaux d’acceptabilité ou de rapidité existent désormais. La HAS suspend donc aujourd’hui sa recommandation de prise en charge de ces tests.
​​​​​​​
HAS du 28 juillet 2021 « Covid-19 : quelle protéine virale les TROD doivent-ils cibler en sérologie pré-vaccinale ? » (lien). Les tests sérologiques rapides (TROD) utilisés en prévaccination permettent de savoir rapidement si une personne a été infectée par le SARS-CoV-2 et donc de ne lui administrer qu’une dose de vaccin le cas échéant. La Haute Autorité de Santé (HAS) s’était prononcée en juin en faveur d’une utilisation de ces tests afin d’accélérer le rythme de la campagne vaccinale. Elle actualise aujourd’hui ses recommandations sur la base de nouvelles études afin de préciser la protéine cible que ces tests doivent rechercher.